Les poids lourds de l’hydrogène

Camion à hydrogène - Source : FCLAB / FEMTO-ST

Les camions devraient figurer parmi les premiers véhicules hydrogène à arriver massivement sur nos routes

« Cessons d’opposer électricité et hydrogène : la mobilité a besoin des deux » pose Valérie Bouillon-Delporte, directrice de la stratégie hydrogène de Michelin, lors d’une table ronde sur la transition énergétique organisée, le 13 juin 2019, par BPIFrance. « On s’oriente vers une combinaison des solutions, chacune étant plus adaptée à certains usages. Ainsi, c’est l’hydrogène qui sied aux poids lourds, du fait du poids de la batterie électrique, de son temps de recharge et de l’autonomie permise ».

Le véhicule à hydrogène est très peu mis en avant face à l’électrique, alors que ses qualités sont réelles, bien que méconnues.

Selon Xavier Mosquet, du cabinet BCG, la pile à combustible hydrogène pourrait être « une solution intéressante » pour les poids lourds, pour lesquels les batteries électriques sont moins adaptées. Véhicules utilitaires et bus pourraient être privilégiés. Relativement compacte, elle permet de rouler sans avoir à recharger et à patienter de longues heures, synonymes de pertes sèches pour les sociétés de transport.

L’Hydrogen Roadmap, rapport sur le futur de la filière hydrogène, indique que les camions devraient figurer parmi les premiers véhicules hydrogène à arriver massivement sur nos routes. Les projections parlent de 2030 à 2035 pour une viabilité économique face au diesel, pour représenter plus d’une vente sur 3 à l’horizon 2050.

En Nord Franche-Comté, le FC Lab et la start-up H2SYS travaillent sur les camions frigorifiques à hydrogène

La première semi-remorque frigorifique au monde dont le groupe froid fonctionne à l’hydrogène et non au gasoil devrait voir le jour prochainement avec le projet Road (Refrigerated Optimized Advanced Design) porté par le fabriquant Chereau, premier fabricant européen de carrosseries frigorifiques.

Dans le cadre de ce projet, pour remplacer le classique groupe électrogène diesel chargé du refroidissement de la caisse tout en garantissant la fiabilité et l’efficacité énergétique, un système de trois piles à combustible a été mis au point par le FC Lab et la start-up H2SYS.

Installée en Nord Franche-Comté, H2SYS développe des systèmes pile à combustible et des générateurs électriques qui produisent de l’électricité à partir d’hydrogène. Le FC Lab, implanté dans le Territoire de Belfort depuis 1999, est la Fédération de Recherche sur l’hydrogène et les piles à combustible formée d’équipes de recherche issues de 5 laboratoires.

Le Nord Franche-Comté concentre la dynamique et les forces vives dans le domaine de l’hydrogène. Faurecia Clean Mobility a notamment annoncé avant l’été 2019 l’implantation de son centre mondial de recherche et développement pour les réservoirs à hydrogène, préférant ainsi le Nord Franche-Comté à Berlin ou Grenoble. Il est aussi prévu, dans le cadre du contrat de Pôle métropolitain Nord Franche-Comté, de mettre en service un réseau de bus à hydrogène à horizon 2021, dédié à la liaison « inter-agglomérations ».

Labellisée « Territoire d’hydrogène », la Bourgogne Franche-Comté se mobilise actuellement pour devenir une région leader en France et en Europe dans les applications mobiles et stationnaires de l’hydrogène.

Nord Franche-Comté, un écosystème innovant !

Crédit photo : FCLAB / FEMTO-ST

A lire aussi : H2… une molécule d’avenir, l’hydrogène au cœur des innovations en Nord Franche-Comté

CONTACT

Colette JOUAN
Colette.JOUAN@adnfc.fr
03 39 03 49 06